Semis

Eléments en partie extraits de l’Etude bibliographique des solutions techniques et agronomiques permettant de réduire l’usage de produits phytosanitaires en grandes cultures - PHYT’EAUVERGNE - FREDON Auvergne - 2007



Semis précoce

Description de la méthode :


-  Semer la culture de façon précoce par rapport à la période habituelle vis-à-vis des conditions pédo-climatiques (2 à 3 semaines d’écart)

Intérêts de la méthode :


-  Limiter la levée d’adventices par un développement précoce de la culture
-  Durée de végétation rallongée

Limites de la méthode :


-  Favorise certains ravageurs et certaines maladies
-  Risque de perte de rendement due à une mauvaise implantation de la culture (mauvaise conditions climatiques pour les cultures de printemps)
-  Réduit l’inter-culture et limite le recours au faux-semis

Conditions de mise en œuvre :


-  Favoriser l’émiettement du sol pour favoriser le contact graine/sol
-  Limiter au maximum l’évaporation de la réserve en eau

Efficacité de la méthode :


-  Efficace sur les cultures suffisamment étouffantes.
-  Efficace si la période de semis de la culture est antérieure à la période de levée préférentielle des adventices.

Références biblio :


-  Ouvrages généraux et rapports :

-  Fiches, Guides, Notes, Documents techniques spécifiques :

-  Résultats d’essais et retours d’expériences :


Retourner en haut de la page



Semis tardif

Description de la méthode :


-  Semer la culture de façon tardive par rapport à la période habituelle vis-à-vis des conditions pédo-climatiques (2 à 3 semaines d’écart)

Intérêts de la méthode :


-  Limite l’attaque de certains ravageurs (pucerons) et de certaines maladies (pietin verse, septoriose, rouille...)
-  Favorise le recours au faux-semis

Limites de la méthode :


-  Risque d’implantation dans de mauvaises conditions pédo-climatiques
-  Difficile à mettre en œuvre sur sol argileux (conditions humides)
-  Durée de végétation réduite

Conditions de mise en œuvre :


-  Après un, ou plusieurs, faux-semis
-  Sur culture d’automne

Efficacité de la méthode :


-  Efficace sur les cultures d’automne (mais pas sur les cultures de printemps) en présence d’une flore dominante à levée automnale.

Références biblio :


-  Ouvrages généraux et rapports :

-  Fiches, Guides, Notes, Documents techniques spécifiques :

-  Résultats d’essais et retours d’expériences :


Retourner en haut de la page



Augmentation de la densité du semis

Description de la méthode :


-  Augmenter la densité du semis entre 10 et 50% et/ou réduire l’écartement entre les rangs

Intérêts de la méthode :


-  Limiter par étouffement la levée des adventices
-  Compenser les éventuelles pertes de pieds lors du désherbage mécanique
-  Limiter les dégâts de certains ravageurs (mouches, taupins...)

Limites de la méthode :


-  L’écartement réduit ne peut pas convenir sur une culture sarclée
-  Risque de développement accentué de maladies
-  Sensibilité accrue à la verse
-  Risque de stress hydrique par épuisement rapide de la réserve en eau

Conditions de mise en œuvre :


-  Pratiquer cette méthode avec des variétés résistante/tolérante aux maladies, ou dans les secteurs à basses pressions "maladies"
-  Cette méthode est intéressante sur les cultures à faible pouvoir concurrentiel
-  L’augmentation de la densité du semis peut se faire de 2 manières (rapprochement des rangs, augmentation de la densité sur le rang) qui peuvent être associées pour avoir une densité très élevée (50% supérieure à la densité conventionnelle)
-  Le rapprochement des rangs de semis peut-être limité par les capacités du matériel lors du semis ou une incompatibilité avec certains outils (bineuse...) mais aussi lors de la récolte

Coût de mise en œuvre :


-  Augmentation du coût du semis/Ha

Efficacité de la méthode :


-  Semble plus efficace sur l’ensemble des adventices annuelles que sur des espèces vivaces.

Références biblio :


-  Ouvrages généraux et rapports :

-  Fiches, Guides, Notes, Documents techniques spécifiques :

-  Résultats d’essais et retours d’expériences :


Retourner en haut de la page



Réduction de la densité du semis

Description de la méthode :


-  Choisir un écartement important des raies et/ou une densité faible de semis

Intérêts de la méthode :


-  Permet de limiter la propagation des ravageurs et des maladies
-  Conserve une activité biologique intense dans les premiers centimètres du sol : permet d’optimiser l’implantation de la culture pour limiter la levée des adventices
-  Gagne du temps en évitant un déchaumage

Références biblio :


-  Ouvrages généraux et rapports :

-  Fiches, Guides, Notes, Documents techniques spécifiques :

-  Résultats d’essais et retours d’expériences :


Retourner en haut de la page



Travail du sol et semis de nuit

Description de la méthode :


-  Profiter de l’absence de lumière (absence de photon) pour travailler le sol et semer la culture

Intérêts de la méthode :


-  Les graines adventices photosensibles ne reçoivent aucun photon, normalement issu de n’importe quelle source de lumière, et ne bénéficient donc pas de la photo-induction provoquant leurs germinations.

Limites de la méthode :


-  Travail de nuit, obscurité totale

Conditions de mise en œuvre :
-  Travail de nuit, obscurité totale

Temps de mise en œuvre :


-  Plus long que de plein jour

Efficacité de la méthode :


-  De 2 à 40 fois moins d’adventices par rapport à un travail identique de jour

Références biblio :


-  Ouvrages généraux et rapports :


Retourner en haut de la page

Conception - Réalisation - Webmestre : FREDON Auvergne