Rotation / Assolement

Eléments en partie extraits de l’Etude bibliographique des solutions techniques et agronomiques permettant de réduire l’usage de produits phytosanitaires en grandes cultures - PHYT’EAUVERGNE - FREDON Auvergne - 2007



Rotation des cultures

Description de la méthode :


-  Organiser la rotation pluriannuelle des cultures sur une parcelle en tenant compte des intérêts des successions culturales

Intérêts de la méthode :


-  Limiter la levée des adventices au cours de certaines cultures de la rotation
-  Limiter la spécialisation des adventices
-  Limiter la résistance des adventices à certains herbicides
-  Limiter la propagation des maladies et ravageurs d’une année sur l’autre

Limites de la méthode :


-  Risque de stress hydrique lors du passage d’une culture d’automne à une culture de printemps

Conditions de mise en œuvre :


-  Favoriser une succession culturale comportant des cultures semées à différentes périodes (fin été / début automne, fin automne, début printemps, fin printemps) (Exemple dans l’ordre : Colza/blé/féverole/maïs)
  • Choisir des espèces adaptées au milieu
  • Introduire le maximum de familles et d’espèces différentes, au moins une légumineuse, au moins une inter-culture longue tous les 3 ans
  • Avoir au moins un tiers de céréale à paille
  • Alterner cultures exigeantes en Azote, en Phosphore ou en Potassium et cultures peu exigeantes (légumineuses ou engrais vert)
  • Importance et valorisation des précédents culturaux

Références biblio :


-  Ouvrages généraux et rapports :

-  Fiches, Guides, Notes, Documents techniques spécifiques :

-  Résultats d’essais et retours d’expériences :


Retourner en haut de la page



Introduction de cultures bénéfiques à la rotation

Description de la méthode :


-  Introduire dans la rotation pluriannuelle des cultures sur une parcelle en tenant compte des intérêts de certaines cultures et de la tête d’assolement

Intérêts de la méthode :


-  "La tête de rotation" permet de fertiliser, stimuler l’activité biologique, le repos physique du sol, structurer et aérer le sol et limiter les adventices et les maladies (légumineuses, prairie...)
-  Bénéficier de la présence de cultures étouffantes dans la rotation afin de limiter la présence d’adventices
-  Bénéficier de la présence de cultures participant à la fertilisation azotée et minérale du sol (Luzerne, trèfle, soja...)

Limites de la méthode :


-  Cultures/prairies difficiles à valoriser économiquement
-  Nécessité de matériels supplémentaires à ces cultures
-  Prise en compte des paramètres agronomiques (contrôle des adventices, alimentation azotée des cultures, maîtrise des maladies et des ravageurs, maintien de la fertilité du sol)

Conditions de mise en œuvre :


-  Tête de rotation avec une culture "nettoyante" (prairie, légumineuse, seigle, triticale, épeautre, avoine...)
-  Incorporer des cultures denses et à faible écartement dans la rotation
-  Si vivace, privilégier une culture étouffante pluriannuelle fauchée
-  Ne pas attendre que la parcelle soit salie pour introduire une culture étouffante
-  Mis en place d’une féverole sur les parcelles laissées peu propre par le précédent cultural
-  La mise en place de sarrasin peut être intéressante dans la lutte contre le chardon de part sa période de semis et la préparation du sol qui a lieu lors de sa plus grande vulnérabilité.

Références biblio :
-  Ouvrages généraux et rapports :

-  Fiches, Guides, Notes, Documents techniques spécifiques :

-  Résultats d’essais et retours d’expériences :


Retourner en haut de la page

Conception - Réalisation - Webmestre : FREDON Auvergne