Communications et Formations

3ème étape : La communication et la formation, quelque soit l’échelle d’intervention, constitue une part importante de l’action du Groupe PHYT’EAUVERGNE pour réduire les risques de contamination des eaux par les pesticides.

Grand Public................................................
Professionnels agricoles........................
Professionnels non agricoles................

2006 - Formations des agents communaux du Jauron et de la Vendage

FORMATION DES AGENTS COMMUNAUX AUX BONNES PRATIQUES PHYTOSANITAIRES (Bassins versants pilotes du Jauron (63) et de la Vendage (43))

(JPG) Une des actions permettant de réduire les risques de pollution des eaux par les produits phytosanitaires est de sensibiliser d’informer et de former les agents communaux sur ces risques. Ainsi, une formation gratuite des agents communaux aux bonnes pratiques phytosanitaires a été proposée à toutes les communes du bassin versant du Jauron (63) et du bassin versant de la Vendage (43).

Afin de rendre plus efficace l’action de communication, deux sessions ont été organisées sur chaque bassin versant pour obtenir des groupes d’une quinzaine de personnes :

-  Sur le Jauron : à Vertaizon le 28 juin 2006 et à Billom le 28 novembre 2006.

-  Sur la Vendage : à Brioude le 9 novembre 2006 et à Cohade le 16 novembre 2006.

Un courrier d’invitation a été envoyé à chaque commune, précisant que tous les agents communaux, mais aussi les élus intéressés, pouvaient participer gratuitement à ces journées de formation.

PLAN D’UNE JOURNEE DE FORMATION

Formation réalisée par Christophe BRAS, FREDON Auvergne et Agnès SELSOL, DRAF/SRPV

1. Le choix des produits

2. Les équipements de protection de l’utilisateur

(JPG) 3. Les méthodes d’utilisation des produits phytosanitaires pour un traitement efficace et respectueux de l’environnement (avec une partie pratique sur le terrain)

4. Les zones à risque pour l’eau. Le plan de désherbage

5. Les techniques alternatives aux désherbages chimiques

A la fin de chaque journée de formation, afin d’évaluer la formation, un questionnaire d’enquête a été remis aux participants

BILAN DES FORMATIONS

Sur les 30 communes contactées, 19 communes ont participé à la formation (avec un total de 37 participants).

La session de formation du 28 juin 2006 à Vertaizon a rassemblé 11 personnes (10 agents techniques et 1 élu) et a concerné 6 communes. La session de formation du 28 novembre 2006 à Billom a rassemblé 11 personnes (8 agents techniques et 3 élus) et a concerné 6 communes.

La session de formation du 9 novembre 2006 à Brioude a rassemblé 8 personnes et a concerné 4 communes. La session de formation du 16 novembre 2006 à Cohade a rassemblé 7 personnes et a concerné 4 communes.

Toutes les rubriques ont intéressé les agents communaux (de 30 % à 75%). "Le choix du bon produit" et "Les méthodes d’utilisation des produits" ont intéressé le plus de personnes (plus de 65%), "Le plan de désherbage communal" est la rubrique qui a le moins intéressée (30%).

Les agents sont demandeurs d’un approfondissement des différentes rubriques. Les rubriques les plus à approfondir seraient "les méthodes d’utilisation des produits", "les méthodes alternatives au désherbage chimique" , et "le plan de désherbage communal" (plus de 30%).

Au niveau des rubriques qui n’ont pas semblé nécessaires, peu de personnes ont répondu. 11% n’ont pas trouvé nécessaire "la protection de l’utilisateur".

La formation a été appréciée par les agents communaux, elle a répondu à leurs attentes. Le contenu était adapté à leur niveau. La durée du stage a été considérée bonne ainsi que l’organisation.

La formation a permis d’avoir un contact direct avec les agents communaux. Lors de la pratique sur le terrain, c’est le moment où les intervenants peuvent répondre simplement et de façon pratique aux questions les plus concrètes.

Le fait de dispenser la formation en petits groupes d’une dizaine de participants permet de créer une émulation entre les agents communaux. Ils comparent leurs pratiques, ce qui les amènent à réfléchir sur comment les améliorer.

La formation proposée en juin n’a pas permis de recevoir le nombre escompté d’agents communaux. En effet à cette période, leur planning est très chargé.

Il aurait été intéressant de proposer cette formation dès le mois de février, cela aurait permis d’utiliser les informations apportées pour les désherbages de printemps.

Conception - Réalisation - Webmestre : FREDON Auvergne